Combien puis-je emprunter pour construire une maison dans le 35 ?

Quelle que soit la région de domiciliation, la construction d’une maison présente un investissement conséquent. Pour concrétiser un tel projet, il est souvent nécessaire de rechercher une source de financement supplémentaire. Sur quels critères les organismes de prêt et les banques s’appuient-ils pour estimer le montant que l’on peut emprunter ?

L’étape du financement pour une construction immobilière

Avant de solliciter un constructeur dans le 35 ou dans un autre département, il est conseillé de se renseigner sur les possibilités de financement afin de bien déterminer la viabilité de son projet.

Par la suite, on peut le développer en considérant les contraintes budgétaires et le type de logement disponible pour une somme donnée. Le premier réflexe est de solliciter sa banque. Afin de bénéficier d’un comparatif exploitable, il faut contacter d’autres structures. Cela permet d’obtenir le taux d’intérêt le plus avantageux.

À noter que la loi interdit l’obligation de domiciliation bancaire pour un accord. On peut éventuellement faire appel à un courtier immobilier.

Les principaux critères pour l’acceptation et l’estimation d’un prêt immobilier

L’accord ou le refus d’un prêt immobilier est motivé par plusieurs facteurs. Ceux-ci définissent aussi le montant auquel on peut prétendre. Il convient alors de prendre en compte les points suivants :

  • les revenus du ménage ;
  • le taux d’endettement fixé à 33 % pour les salariés issus du privé, 38 % pour les fonctionnaires et 60 % pour les très hauts revenus ;
  • la durée du prêt ;
  • l’état de santé et l’âge de l’emprunteur ;
  • l’apport personnel : au minimum 10 % de la somme souhaitée.

Pour de simples renseignements, l’interlocuteur est ainsi en mesure de réaliser une simulation qui permet de fournir une somme maximale selon sa situation personnelle.

Bien appréhender son projet avec un exemple de simulation

Il est également possible de prendre le problème à rebours. C’est-à-dire de faire appel à un constructeur avant de rechercher une solution de financement.

Dans ce cas, le projet s’affine et permet d’avoir une réponse plus précise de l’organisme prêteur, notamment en ce qui concerne l’acceptation et les modalités de remboursement.

À titre d’exemple, pour une maison individuelle dans le 35 d’une valeur de 150 000 €, il convient de demander 135 000 € et de fournir 15 000 € d’apport. Si l’on touche un salaire de 1 700 € net par mois, un emprunt sur 20 ans donne droit entre 130 000 et 135 000 €.

Cependant, tout dépend des organismes et des conditions d’obtention. Il vous faut donc bien vous renseignez auprès des professionnels du secteur.